Michel, 64 ans : un retraité actif

Dernière mise à jour : 28 oct.



Entretien à Mérignac dans une brasserie près du dépôt Sud-Ouest

Septembre 2022


Michel, 64 ans

Région Nouvelle Aquitaine

Commercial au sein de la Force de Vente VQualité Presse






Bonjour Michel, merci de m'accorder quelques instants.


Depuis quand travaillez-vous au sein de la force de vente VQualité Presse ?

Retraité, j'ai intégré le réseau commercial il y a trois ans, pour arrondir mes fins de mois.


Comment avez-vous été contacté ou mis en relation avec ce réseau de commerciaux ?

La notoriété de cette force de vente est largement véhiculée via les réseaux sociaux, cela m'a amené tout naturellement à consulter le site https://www.vqualitepresse.info pour me faire une idée assez précise de cette formidable opportunité.


Sur une échelle croissante de 1 à 5, à quelle hauteur évaluez-vous le niveau d'expérience que vous aviez lorsque vous avez postulé ?

Franchement ? Je répondrai 2 pour ne pas me surestimer. Je n'avais aucune expérience de la vente à domicile et encore moins pour travailler sur un stand en galerie marchande. Mais j'avais un atout : un bon relationnel, héritage naturel.


Cette force de vente implantée à l'échelle nationale est-elle adaptée pour accueillir des débutants sans expérience mais motivés ?

Absolument ! VQualitéPresse propose exclusivement des formations individuelles et personnalisées. L'accompagnement se fait en binôme avec un commercial de terrain aguerri et qui ne s'embarrasse pas de longs discours académiques, ennuyeux. En quinze jours, on va à l'essentiel et l'on est apte à être "lâché" rapidement.


Comment s'est déroulé votre premier entretien, sous quelle forme, dans quelle condition ?

Tout s'est fait en une journée, après une prise de rendez-vous téléphonique, la semaine précédente. Je n'ai pas eu à proprement parlé d'un entretien d'embauche, VQualité Presse ne s'embarrasse pas des préliminaires. On passe à l'action et on discute ensuite.


La première journée a débuté autour d'un café en présence de mon "futur parrain" qui m'a présenté le métier et le produit, qui n'est autre que l'excellent quotidien Sud-Ouest, véritable institution régionale.


A 10H, nous arpentions déjà les rues de la commune d'Eysines de l'agglomération bordelaise et à peine dix minutes plus tard, Vincent, mon formateur, signait sa première vente.


A peine sorti du domicile, j'ai eu le droit à un bref débriefing dans la rue avant d'enchaîner des visites jusqu'à 13H.

Ce n'est qu'à ce moment-là qu'a débuté le véritable entretien dans une brasserie, quatre nouveaux abonnements signés, posés sur la table. Comment ne pas être motivé ?


Après un rapide déjeuner au cours duquel nous avons été rejoints par deux autres commerciaux, je signais, je m'en souviens, sur le capot de ma voiture mon contrat CDI. L'après-midi, ma formation sur le terrain débutait.


Que pourriez-vous dire au sujet de la formation au produit et votre parrainage ?

Cela vous a semblé facile ou au contraire le parcours du combattant ?

Le Journal SUD OUEST est une référence en Nouvelle Aquitaine, un patrimoine. Nos parents et grands-parents le lisaient avant nous : vendre des abonnements ne demande pas tant que cela d'arguments.


Les deux atouts que j'ai découverts avec cette formation, c'est d'une part la version numérique du journal pour s'adapter à la mobilité des lecteurs et d'autre part, l'argument financier qui propose un abonnement à moins d'un euro par jour, livré à domicile chaque matin. Imparable !


Quant au parrainage, il est conduit par de véritables professionnels qui nous plongent rapidement en immersion sur le terrain, c'est formateur et terriblement efficace.


Quel souvenir avez-vous de votre première journée en solo, sur le terrain ? Pourriez-vous préciser les conditions (météo, géographique, etc.) ?

Une météo plutôt sympa, un secteur pavillonnaire, une population d'actifs que j'ai rencontré plus facilement en fin d'après-midi et trois "ventes" pour ma première journée.


Quel mot ou expression vous vient à l'esprit lorsque vous évoquez votre première vente ?

Excitant !


Par ordre de priorité, pourriez-vous classer ces arguments en alignant les lettres correspondantes, en commençant par votre préféré ?

A L'indépendance (statut Freelance) B L'autonomie dans votre travail, les horaires, etc.

C L'ambiance au sein du réseau D Les revenus (commissions, challenges, primes diverses) F La qualité du produit G La qualité de l'accompagnement et du soutien des managers H La mobilité I Autre


A, B, D et le reste


Quels conseils donneriez-vous à un nouvel arrivant au sein du groupe ?


Se vêtir en fonction de la météo et être bien chaussé.

Bien connaître le produit en le parcourant tous les matins avant la première visite.

Maîtriser ses émotions, cloisonner mentalement chaque situation pour garder le même enthousiasme, toute la journée.

Se remettre en question chaque jour, pas une journée ne se ressemble.



Michel, je vous remercie de m'avoir accordé cet instant, je crois savoir que vous partez sur le Bassin d'Arcachon ce matin. Je vous souhaite une journée fructueuse, d'autant que la météo est au beau fixe.